3- Comment faire quand on déteste réseauter ?

Publié le par A6pro ! Votre Solution Administrative !

45503511_p.jpg

71137 359841095028 929399 n

 

 

Notes de terrain : Le silence est d'or

J'animais un jour un programme pour des ingénieurs intitulé « Communication et style de personnalité ». La direction de leur société avait décrété ce séminaire obligatoire. Jusqu'à 95 % des participants se définissaient comme introvertis ou centrovertis. Tous répondaient à mes questions par de longs silences. Nous avons donc vite expédié l'ordre du jour.
Heureusement, je savais qu'il ne fallait pas considérer ce comportement comme négatif, apathique ou décourageant. Je m'accommode volontiers du silence dont ont besoin les introvertis pour assimiler. Par des indices tacites, les participants montraient qu'ils s'intéressaient vivement aux questions abordées durant le cours. Et dès la première pause café, les participants m'ont bombardée de questions — en tête-à-tête. À l'heure du déjeuner, j'ai à peine pu me libérer pour avaler une bouchée. Les membres introvertis et centrovertis du groupe étaient résolus à discuter des concepts que j'avais présentés et à creuser les sujets que nous avions étudiés.
Finalement, presque toutes les questions des participants m'ont été posées entre les cours, pendant les pauses !

 

  Devora Zack
 
  Extrait de Cultiver son réseau quand on déteste réseauter, de Devora Zack, ESF Editeur, janvier 2011.

Commenter cet article