Vacances, j’oublie tout !

Publié le par A6pro ! Votre Solution Administrative !

vacances 0

 

La période estivale est l’occasion pour beaucoup d’entre nous de faire une pause.

Seule condition pour qu’elle soit pleinement bénéfique : lever le pied… sérieusement !


 

« Vacances, j’oublie tout, plus rien à faire du tout… Oui, on oublie tout, même son téléphone, son ordinateur, sa tablette et autres accessoires de communication qui font de vous une esclave à la solde d’un patron ou d’un client. STOP ! Je sais, il y a toujours une info essentielle à ne pas rater, une rumeur croustillante à ne manquer sous aucun prétexte ou l’avis tant attendu sur un de vos projets.

Faites le test

Petit test, faites l’impasse sur toutes les requêtes pendant vos deux ou trois semaines de congés et vous constaterez avec bonheur :

  • qu’un collègue a su attendre ou a réussi à trouver l’info autrement ou auprès d’un autre interlocuteur,
  • que votre boss s’est débrouillé sans vous, ô miracle !
  • que votre cher client et sa supposée urgence ont pu patienter sans que le monde s’écroule pour autant,
  • et que de toute façon, tout tourne au ralenti en ce moment. Et c’est tant mieux !

Engagez-vous

Pendant votre pause, engagez-vous à :

  • ne pas consulter vos mails professionnels, ni les autres d’ailleurs ! Informez-en vos contacts au préalable,
  • ne jamais décrocher votre téléphone et à ne pas rappeler vos interlocuteurs avant votre retour de vacances,
  • ne pas emporter les précieux dossiers à boucler "parce que c’est touchy" comme on dit dans la com.

[Parenthèse : pourquoi tout le monde dit touchy dans la com ? Soit disant parce qu’il n’existe aucun terme équivalent en français… Et "sensible" alors, ou "délicat" ? No comment. Fermons la parenthèse.]

Halte aux urgences !

En clair, on ne répond à personne, ni par mail, ni par téléphone. Vos interlocuteurs ne manquant ni d’à propos, ni de jugeote, sauront faire le lien entre votre silence et la période estivale. Et vous verrez, ils réussiront même à patienter jusqu’à la reprise. En outre, ça ne leur fera pas de mal à une époque où l’urgence succède à des urgences toujours plus urgentes. Les uns et les autres pourront se passer de vous !
Bien sûr, si vous êtes chef d’entreprise où que vous êtes en période charnière, évolution professionnelle ou turbulences, vous devrez peut-être mettre un bémol à vos velléités.

Stop aux contraintes !

Dernier conseil, faites de même avec votre montre. Rangez-là jusqu’à la rentrée !
Enfin, avant de vous laisser profiter de votre été : ne faites que ce que vous avez envie de faire, dans la mesure du possible bien sûr. Et en dehors des obligations incontournables, ne vous imposez aucune contrainte du genre, déjeuner chez la grand-mère à 12h, suivi du brunch chez les copains à 16h, puis de l’apéro chez les voisins à 18h pour finir avec le dîner chez les cousins à 20h. Là aussi, stop !


Yves_Deloison9_light_Julien_Benhamou_s.jpg

Yves Deloison, spécialiste des questions liées à la reconversion et fondateur de Toutpourchanger.com


Commenter cet article